Boutique du Languedoc.
Affichage des articles dont le libellé est Uzège. Afficher tous les articles

Fête du Riz 2019 en Camargue

Ambassadrice du Riz 2019

Fête du terroir arlésien, la Feria du Riz a lieu mi-septembre de chaque année. Elle est le théâtre d'une traditionnelle corrida avec d'autres courses de taureaux dans les arènes d'Arles. Le Festival du Cheval et Camargue Gourmande, sont aussi organisées au même moment par l’Office de Tourisme.

*** arles-info.fr ***

Les sourires étaient de mise ce lundi 9 décembre dans la salle d’honneur de l’hôtel de Ville, à l’heure de dresser le bilan de la Feria du Riz 2019. Et forcément, la corrida goyesque était sur toutes les bouches. « Même dans mes rêves les plus fous, je n’avais pas imaginé un tel scénario, a confié Jean-Baptiste Jalabert, qui a gracié samedi 7 septembre le dernier toro de sa carrière. J’ai adoré l’engouement du public, son soutien. Cette corrida va marquer l’histoire des arènes. » Lola Jalabert, co-directrice de l’amphithéâtre arlésien, a rappelé que tous les billets étaient vendus plus de dix jours avant la corrida. « La corrida du dimanche a également été une réussite, autant au niveau artistique qu’en terme de fréquentation » a ajouté Jean-Baptiste Jalabert. En tout, plus de 18 000 personnes se sont rendues aux arènes pour les deux corridas. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

L’Étoile de Bessèges 2019

Etoile de Bessèges 2019

L'Étoile de Bessèges est une course cycliste par étapes française créée en 1971 et disputée aux alentours de Bessèges, dans le Gard. Elle fait partie de l'UCI Europe Tour depuis 2005. L'édition 2018 est diffusée en direct pour la première fois, sur La chaîne L'Équipe. Pour la première fois en 2019, l'organisateur invite 22 équipes (au lieu de 20 habituellement), dont cinq équipes du WorldTour.

*** www.lamarseillaise.fr ***

Le routier-sprinteur Christophe Laporte de Cofidis a remporté le chrono final et le classement général de a 49e édition ce dimanche après-midi à Alès. Il succède à Tony Gallopin au palmarès.Après trois jours de beau temps et de températures printanières, la 49e Etoile de Bessèges s'est terminée sous une pluie fine et par un petit froid ce dimanche. Les 137 rescapés de l'Etoile avaient rendez-vous dans la capitale cévenole, des quais du Gardon à la colline de l'Ermitage, pour un contre-la-montre de 10,74 kilomètres tout plat puis soudainement très pentu dans les trois derniers kilomètres. Le tout sous le regard de Notre-Dame-des-Mines, qui protège cette ancienne ville minière.. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

La Ligne Verte des Cévennes

la Ligne verte des Cévennes

L'année 2019 sera celle de la finalisation de La Ligne Verte des Cévennes pour relier la commune à Florac va enfin voir le jour. Il s'agira d'un parcours de 49 km, pédestre, équestre et cyclable, le long de l'ancienne voie de chemin de fer des Cévennes. Le dénivelé ne devrait pas être important, il s'agit bien d'une ancienne voie ferrée. La signalisation et la mise en sécurité des ouvrages d'art sont prévues, le ballast sera remplacé. Avec une participation de 30 % de l’état, 30 % de la région, 30 % du conseil département de la Lozère et 10 % des communes riveraines, ce projet structurant va relier Sainte-Cécile-d’Andorge à Florac sur un parcours de 48 km. Le montant du projet est estimé à 4,6 millions d’euros.

*** www.occitanie.developpement-durable.gouv.fr ***

Réalisation d’une voie verte " LA LIGNE VERTE DES CÉVENNES " sur l’ancienne voie du Chemin de Fer Départemental (CFD) entre FLORAC (Lozère) et SAINTE-CÉCILE D’ANDORGE (Gard).Un parcours de 49 km, il remonte la Mimente à partir de FLORAC jusqu’au Col de Jalcreste et il suit la vallée du Gardon d’Alès jusqu’à SAINTE-CÉCILE D’ANDORGE. Le parcours s’inscrit le plus souvent sur la trace historique de l’ancien chemin de fer et dans quelques cas sur des portions créées présentant des caractéristiques proches de celui-ci, c’est-à-dire un chemin de promenade familial, avec une plate-forme large et régulière, une pente limitée, des paysages variés. Il permet toute l’année, en toute sécurité et dans d’excellentes conditions la cohabitation de la randonnée familiale, cycliste (VTT) et équestre (cheval, attelage, âne). […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

7e semaine Cévenole à Alès

Semaine Cévenole à Alès

Du 1er au 7 octobre, visites guidées du patrimoine, conférences, concerts, expositions, défilés costumés, marché artisanal médiéval, spectacles et autres animations moyennageuses rythment les festivités dont le Fort Vauban est l’épicentre avec campements militaires, déambulations en costumes, vols de rapaces et jeux médiévaux (les 6 et 7 octobre, à partir de 10h)... La capitale des Cévennes prend des allures médiévales pour offrir un merveilleux voyage dans le temps, à la fois festif et culturel !

[...] Lire la suite de l'article

Marché d'Uzès, 4ième de France


Sélectionné dans le concours 2018, il a finit 4ième au niveau national de la première édition du concours organisé par Jean-Pierre Pernaut et TF1, en partenariat avec la presse quotidienne régionale. Alès accueille deux fois par semaine un marché au centre de ses arcades. Le mercredi, les allées appartiennent aux producteurs locaux. On retrouve pêle mêle légumes, fruits, charcuterie et fromages. 
Le palmarès de l'édition 2018 du Plus beau marché de France : 
1. Sanary-sur-Mer
2. Royan
3. Saint-Pierre de la Réunion
4. Uzès

*** sur www.midilibre.fr ***

Avec 40 % des votes, le marché bihebdomadaire qui se tient sur la place aux Herbes du duché remporte la première place du concours organisé en partenariat entre Midi Libre et MyTF1. Élu plus beau marché de la région, il affrontera ainsi les vingt-trois autres marchés régionaux retenus, pour disputer la prestigieuse attribution de “plus beau marché de France”. […] Lire l’intégralité de l’article

[...] Lire la suite de l'article

Le marché d'Uzès, plus beau marché du Languedoc

beau marché du Languedoc

On y trouve aujourd'hui encore un étalage de fromages, légumes, miels, pains, vins, olives et huiles, fois gras, volailles, champignons, ainsi que des coquillages et crustacés qui font toujours le bonheur des touristes et sa réputation. Un marché de plus de vingt siècles d'existence dans l'Ucétia romaine et toujours aussi fringuant. 
Votez pour lui : votreplusbeaumarche.fr

*** sur www.midilibre.fr ***

Le lundi 5 mars, Jean-Pierre Pernaut n'a pas manqué pas de rappeler à ses fidèles du JT de TF1 qu'ils peuvent désormais voter pour le plus beau marché de France, une opération organisée en partenariat avec Midi Libre. Uzès, qui a été élu plus beau marché régional est en lice ! […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

La plus ancienne barre chocolatée de France reste en Languedoc

Le bon Malakoff

C’est en 1828 que Conrad Van Houten découvre le moyen de fabriquer de la poudre de cacao consommée surtout en boisson chaude. Mais c’est en 1847 que trois frères découvrent qu'en mélangeant du beurre de cacao, du chocolat en poudre et du sucre, on obtient une pâte molle qu'il est possible de verser dans des moules pour le durcir. 

En 1855 apparaît en France la fameuse barre chocolatée Malakoff. Une gourmandise créée à la demande de Napoléon III, suite à la victoire de la bataille de Malakoff (guerre de Crimée), sous les ordres du général de Mac Mahon. Dans les années cinquante, le Malakoff fut racheté par la société Cemoi qui, durant deux générations, a alimenté les familles en barres chocolatées jusqu'à l'arrêt de sa fabrication, fin 1990.

Mais c'était sans compter sur la ténacité d'un passionné, Roman Chollier, artisan chocolatier, qui, dès 2011, faisait revivre “Le bon Malakoff”, inscription qui figurait sur l'emballage de papier doré… Une belle histoire qui a débuté dans son atelier de fabrication, qui s'est prolongée dans sa boutique, à Saint-Christol-lès-Alès. Pour permettre son expansion, il quitte le Gard pour installer sa production à Banassac en Lozère, tout en restant aux portes du Languedoc.

*** sur france3-regions ***

Elles avaient disparu dans les années 1990. Les barres de chocolat Malakoff ont été recréées il y a dix ans par un petit crêpier d’Alès, Romain Chollier. Celui-ci a redonné vie à une marque datant de 1885, née à la demande de Napoléon III après la victoire du général Mac Mahon à Malakoff. Si l’on peut de nouveau manger ces barres aux éclats de noisette, c’est au départ un peu par hasard : c’est lorsque ses clients lui ont dit que sa pâte à tartiner leur rappelait le chocolat Malakoff que Romain Chollier s’est mis en tête de reconstituer la recette originale. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

Uzès : 25ième édition du week-end de la truffe

Truffe de Uzés

Tous les ans, le 3e week-end de janvier, Uzès célèbre la truffe. Au cours de ce week-end Truffe, le diamant noir est mis en avant tout au long des diverses animations, manifestations, expositions, visite guidée ...

*** sur uzes.fr ***

Uzès s'est imposée, au fil des années, comme le berceau de la truffe noire, ville d'accueil d'événements d'exception, compte tenu de la notoriété et de la qualité des produits proposés à la vente. Retrouvez désormais, la cabane à truffes, avec la vente aux particuliers de la production des trufficulteurs gardois, tous les mercredis et samedis, sur les marchés d'Uzès. Une volonté commune est née de développer cette filière aux côtés des professionnels. Partenaires fidèles, la Région (avec qui la fédération française des trufficulteurs a conclu une convention pour le développement de la filière), le Département et la Ville d'Uzès accordent comme chaque année toute sa légitimité au premier Duché de France et témoigne de la foi en l’avenir de la trufficulture. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

La récolte de châtaignes 2017 sera la pire depuis 13 ans !

 châtaigne des Cévennes

La sécheresse de cette année risque de faire grimper le prix de la châtaigne des Cévennes au grand bonheur des concurrents étrangers. 

*** sur lereveillozere.reussir.fr ***

Situation « dramatique » pour la castanéiculture
Les producteurs de châtaignes, en Cévennes, ont fortement subit la sécheresse qui provoque une diminution de la récolte et des calibres du fruit. « On n’a pas encore les chiffres mais on a une idée de la perte cette année. Soit environ 60 % de moins de châtaignes par rapport à l’an dernier, commente Nadia Vidal, castanéicultrice, basée sur la commune du Collet-de-Dèze. Tous les producteurs dans les Cévennes ont subi durement par la sécheresse. On a commencé à se faire du mouron quand, au 15 août, on n’avait toujours pas de pluie. Mais on ne pensait pas que ce serait aussi dramatique… » C’est simple. Nadia Vidal, dont sa production est certifiée bio, n’a « jamais vu ça » depuis le début de sa carrière, il y a 13 ans. Aussi, cette année, faute d’eau, les « bogues sont restées au sommet des arbres. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

Lasalle : 21e Fête de la châtaigne

Fête de la châtaigne

Depuis plus de 20 ans, la Fête de la châtaigne lasalloise a acquis sa réputation en terme de qualité et nombre d'exposants et d'animations (110 stands, 5000 visiteurs en 2016). Plusieurs producteurs créateurs de l’événement seront sur le qui-vive : la châtaigne à l'honneur, au centre de la place (châtaignes grillées ; stand des variétés de fruits ; fabrications artisanales comme farines, pâtisseries, plats cuisinés…).

*** sur france3-regions ***

Ce 1er novembre avait lieu la fête de la châtaigne à Lasalle, dans les Cévennes gardoises. Si elle a attiré de nombreux visiteurs, les producteurs eux, n’avaient pas la tête à la fête. Leur récolte est presque moitié moins importante que les années précédentes. odeur de la châtaigne grillée a envahit le marché de la fête de la châtaigne à Lasalle, dans le Gard. Attirés par l’odeur les visiteurs sont venus en nombre. Ce qui prouve que la châtaigne a toujours la côte : "Je mélange la châtaigne avec du potimarron et c’est délicieux", lâche une consommatrice à la foire de Lasalle. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

La fourche de Sauve s’exporte au Japon

fourche de Sauve

Fabriqués à Sauve (entre Montpellier et Uzès), la fourche s’exporte grâce à sa renommée : son bois de micocoulier. Il a la particularité d'émettre à l'aisselle de chaque feuille trois bourgeons qui forment entre eux comme une sorte de fleur de lys. En coupant un jeune rameau de trois ans juste au-dessus des trois bourgeons, on obtient trois fourchons de longueur et de grosseur à peu près égales : c'est la future fourche qui se forme. Il existe même un musée à Sauve (conservatoire) où l’histoire de cette instrument est expliqué : www.piemont-cevenol-tourisme.com

*** sur midilibre.fr ***

L'atelier expédie une commande au pays du Soleil Levant. Quand la fourche de Sauve part à la conquête du pays du Soleil Levant. Le Conservatoire de la fourche prouve une fois de plus que cet outil ancestral à encore de l'avenir. En effet, c'est une commande de deux douzaines de fourches grandes et moyennes soigneusement empaquetées par Laurence, l'hôtesse du conservatoire, et Mickaël, le réblacaïre (élagueur) qui assure la culture des “fourcheraies”, qui a pris la direction du Japon mercredi 11 octobre. C'est une entreprise spécialisée dans l'import-export de produits originaux pour la décoration des boutiques qui, séduite par la particularité de ses fourches, a passé cette commande. Il faut compter entre 6 et 8 ans pour obtenir un produit fini. Après un suivi régulier des souches de micocouliers, on obtient ces fourches qui se déclinent en trois versions : grandes, moyennes et petites, suivant un savoir faire vieux de plus de huit siècle […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

Anduze fête sa saucisse

Saucisse Anduze

Depuis, chaque année, une dégustation est organisée en juillet et en août, histoire de régaler tous les touristes de l'été. Anduze est une ville de foire avec de bons produits comme le cochon. La saucisse d’Anduze ne se fait qu’avec de la viande de porc. Ces porcs se nourrissent de glands, de châtaignes, des produits de la forêt, et leur chair prend une saveur bien particulière qui ne se retrouve nulle part ailleurs. Elle est composée de maigre et de  gras de porc, le maigre est haché grossièrement tandis que que le gras est découpé en mini cubes puis assaisonnés relevés d’un peu d’alcool.

*** sur midilibre.fr ***

La saucisse reste la référence culinaire de la ville d'Anduze et le lundi 20 juillet ce sera l'occasion de la déguster au cours d'un repas festif qui se déroulera sur le plan de Brie, à partir de 19 heures. Organisée par le comité de Fêtes de la saucisse d'Anduze, en partenariat avec la mairie, cette soirée permettra à tous, grands et petits, vacanciers ou Anduziens, de passer un moment de convivialité et pourquoi pas de faire quelques pas de danse grâce à la présence de l'orchestre de Robert Bras qui animera le plan de Brie. [source]
[...] Lire la suite de l'article

Mines du Languedoc : la Grand’Combe

La Grand’Combe

La maison du mineur installée dans l’ancien bâtiment des douches de la mine, offre une vue d’ensemble exceptionnelle des installations de surface de la production houillère du Bassin Minier Cévenol.
Née pendant la révolution industrielle, la Grand’Combe au nord d’Alés (Gtrad) est la plus importante ville champignon du Midi de la France.Le musée témoigne de toutes les facettes du quotidien des mineurs, de la vie au fond mais aussi des luttes ouvrières ; et reflète la forte identité locale. Faire d'abord un tour le site web : maison-du-mineur.com

*** sur objectifgard.com ***

Marcel, 84 ans et demi, se souvient dans les moindres détails de la vie minière en Cévennes. Lui-même ancien mineur, il se plaît à évoquer son histoire et celle de ses anciens camarades lors des visites guidées organisées à la Maison du mineur de La Grand’Combe. Son sourire ne le quitte jamais. Sa gentillesse non plus. Et sa passion pour le passé minier cévenol encore moins. Appuyé sur sa canne, Marcel Larguier ne se lasse pas de faire partager au public son expérience au fond de la mine. Plusieurs décennies après, les souvenirs de ce bénévole sont toujours intacts, comme au premier jour : « J’étais chargé de l’entretien des puits pendant presque 41 ans. J’ai commencé à 14 ans, c’est moi qui voulais aller travailler. J’ai appris mon métier avec les anciens », se souvient-il, l’œil amusé et son sourire toujours vissé aux lèvres, comme si cet éprouvant métier de mineur avait glissé sur lui comme semble le faire le temps aujourd’hui. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

Le bœuf volant de Saint Ambroix

Boeuf de Saint-Ambroix

La légende raconte qu’autrefois, il y eut une année où les vignes de Saint-Ambroix avaient produit trop de vin, bien vite transformé en vinaigre faute d’être consommé. Pour éviter le gaspillage, on eut l’idée de faire venir la foule de toute la région en lui faisant croire qu’un boeuf volerait à Saint Ambroix. Bien sûr, l'animal s'écrasa aussitôt, mais le vin avait été englouti par tous les curieux.

*** sur midi-libre.fr ***

Les 80 bénévoles, qui croient à la légende du bœuf qui vole, sont en action pour faire de cette fête un grand moment de bonheur en famille. Avez-vous déjà vu un bœuf voler ? Oui c'est possible, à Saint-Ambroix. La ville revêt pour la 31e année s'est plus belles couleurs médiévales pour faire revivre la légende du Volo Biòu. Une histoire qui raconte qu'entre le XIe et le XIIe siècle, pour écouler un stock trop abondant de vin frelaté, le consul de l'époque eut l'idée d'organiser une attraction insolite afin de distraire les gens, et, assoiffés, ceux-ci boiraient le breuvage. Il fut annoncé dans les environs, qu'un bœuf serait jeté dans les airs et qu'il volerait. On le comprend, une belle supercherie pour inciter le peuple à boire, mais l'histoire est drôle et surtout, aujourd'hui, le vin est bon. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

Saint Marc 2017 à Villeneuve-lès-Avignon

Saint Marc Villeneuve-lès-Avignon

La fête de Saint Marc se perpétue depuis la nuit des temps ! Elle renvoie aux processions des « rouguesoun », les rogations qui bénissaient les récoltes menacées au printemps. La confrérie des vignerons de Saint Marc de Villeneuve est la plus ancienne connue : elle remonte au XIe siècle. Son but : célébrer le culte de Saint Marc, choisi comme patron des vignerons de Villeneuve. Les confrères avaient pour mission de surveiller la croissance et la bonne santé des vignes par des prières et des processions pour demander la pluie, le soleil ou une bonne récolte. La fête de Saint Marc, célébrée le 25 avril.
*** sur objectifgard.com ***

C’est une tradition : chaque année, la confrérie de Saint-Marc honore son saint-patron et le vin à travers une fête traditionnelle à Villeneuve. Comme chaque année, le défilé traditionnel, avec chevaux, attelages, musiciens provençaux et danseuses, a battu le pavé samedi en fin d’après-midi dans les rues du centre-ville avant d’aller rejoindre la vigne de Saint-Marc dans la plaine de l’Abbaye. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

St-Croix-Vallée-Française : 17ième édition de la fête du pélardon

fête du pélardon

Depuis l'an 2000, au village de Sainte-Croix-Vallée-Française, se déroule la fête du pélardon début mai. Le pélardon, ce petit fromage de chèvre AOC, est à l'honneur et mis en vedette durant toute la journée. Il faut dire que la vallée Française s'y connaît en matière de fromage de chèvre, fromage sous toutes ses formes et pour tous les goûts. 

*** sur midilibre.fr ***

Des fromages, des produits du terroir, des ateliers et des animations, un bal en fin d'après-midi, etc., dimanche 30 avril, l'association De Valats en pélardon organise, à Sainte-Croix-Vallée-Française, la 17e édition de la fête du pélardon. Si cette fête existe peu ou prou depuis l'obtention de l'AOP et qu'elle est avant tout celle de ce petit fromage bien ancré dans le terroir, elle est aussi la fête d'un village tout entier. Et tandis que se déroule le 2e concours de pélardon, dans les ruelles, le public s'y presse nombreux. Dès 9 h, de nombreuses animations prendront place dans les rues du village à destination des petits comme des grands. Seul fromage de chèvre AOP de Languedoc-Roussillon, ce petit fromage au lait cru sera évidemment mis à l'honneur tout au long de cette journée. À l'image d'un produit fabriqué de façon traditionnelle, qui mise sur la qualité du lait fleurant bon l'herbe des pâturages, la fête du pélardon joue aussi la carte de la qualité. Cela se traduit par la présence de François Robin, un des meilleurs ouvriers de France fromager, qui animera un atelier de dégustation. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article