Boutique du Languedoc.

Des tombes gauloises découvertes

Gaulois du Gard


La découverte principale de cette opération est un ensemble funéraire en bon état de conservation dont l’emprise s’étend au-delà des limites de la fouille. Daté entre les VIè et Vè siècles avant notre ère, cet ensemble comprend trois sépultures à incinération, deux vases ossuaires en céramique grise monochrome et un dépôt de résidus en fosse. L’ensemble funéraire se développe ainsi sur un axe nord-sud de 40 mètre de long. Cette organisation particulière laisse supposer l’existence d’un chemin contemporain longeant la nécropole. Ce petit complexe se situe à 600 mètres au sud de l’agglomération protohistorique.

*** francebleu.fr ***

Les archéologues de l'INRAP, en charge des fouilles archéologiques préventives, ont découvert trois sépultures, datées entre les VIe et Ve siècles avant notre ère. Les fouilles ont été réalisées avant la construction d'un nouvel immeuble rue Henri Revoil à Nîmes, entre mai et août 2020 [...] Lire l'intégralitè de l'article
[...] Lire la suite de l'article

Histoire du puit de pétrole dans l'Hérault

 Pétrole dans l'herault

Les moines du prieuré de Cassan qui se trouve à un kilomètre de Gabian  ont retrouvé la fontaine à huile. Ce prieuré deviendra abbaye  à partir du moment où il y a eu exploitation de la source. Le pétrole mélangé à de l’eau sortait naturellement du sol. Il était reçu dans des cuves de 25 à 30 hl par un aqueduc qui arrivait au monastère de Cassan. Le pétrole se présentait en fines couches flottant au dessus de l’eau. Cette couche de pétrole était plus ou moins épaisse selon le temps où elle avait séjourné dans l’eau. Les moines lui ont donné le nom de pétroléum. C’est à Cassan que ce nom est né.     

*** sur Persee.fr ***

À partir de 1882, le pétrole est utilisé comme carburant, pour les moteurs à explosion. En 1924, Gabian devient le premier gisement de pétrole de France, il est expédié par wagon depuis la gare de Gabian, mise en service en 1876. L'exploitation industrielle du pétrole cesse en 1950 [...] Lire l'intégralite de l'article
[...] Lire la suite de l'article

Le Ben & Jerry's languedocien

La Belle Aude 

Pas de coup de froid pour la coopérative de crèmes glacées artisanales de qualité La Belle Aude. Au contraire : 5 ans après sa création, le temps est au beau fixe pour la marque de Carcassonne, née du rachat de l'usine Pilpa par une partie du personnel qui se refusait à sa fermeture. Les ventes progressent chaque année. Voir la vidéo ci-dessous.


[...] Lire la suite de l'article

le parachute a été inventé à Montpellier

Parachute à Montpellier

Le terme parachute a été inventé par Louis-Sébastien Lenormand en analogie avec le "parasol" auquel ressemble son engin, qu'il utilise pour sauter de l'observatoire de Montpellier le 26 décembre 1783. Par la suite, d’autres ont amélioré l’engin, jusqu’à ce que soit réalisé le premier saut en parachute depuis un avion le 1er mars 1912 par un américain, Albert Berry, au-dessus de Saint-Louis, Missouri. 

*** sur midilibre.fr ***

Le 26 décembre 1783, Louis Sébastien Lenormand saute du haut de la Tour de la Babote à Montpellier. L’idée, derrière son invention, était de permettre aux gens de sauter depuis les fenêtres des immeubles en cas d’incendie. [...] Lire l'intégralité de l'article
[...] Lire la suite de l'article

Retour du vinaigre languedocien ancestral

 Vinaigre de Montepllier


En 2017, Nicolas Robinson a eu l’idée de relancer la filière ancestrale et pourtant oubliée du vinaigre. Bien que l’aventure de la vinaigrerie montpelliéraine ait commencé il y a de cela trois ans, c’est seulement aujourd’hui que la commercialisation débute. 
Un long temps d’affinement. Deux vinaigres sont produits par Nicolas. Le premier est un traditionnel de pays, « Le Jacquot », qui demande un an d’affinage vieilli en fût de chêne, issu d’un assemblage Syrah/Grenache : des cépages emblématiques de notre terroir. « il est l’expression de celui que nos grands-parents et d’ autres avant eux faisaient dans nos régions d’antan », explique le vinaigrier. [...] Lire la suite
[...] Lire la suite de l'article

Croix du Pic Saint-Loup vandalisée mais de retour

 Croix Pic Saint Loup

La partie haute de la croix du Pic Saint-Loup est trop abîmée pour être restaurée. Une nouvelle croix sera mise en place début juillet, plus moderne et entourée d’inox à sa base pour prévenir tout acte de vandalisme. L’édifice en fer – qui pèse pas loin d’une tonne et mesure 9 mètres – avait été abattu le dernier week-end du confinement, le 10 mai 2020. Sciée et percée à sa base, la croix a subi un choc fatal en s’écrasant contre la roche calcaire du Pic Saint Loup, à deux doigts de finir sa course dans le vide, comme en 1989, lorsqu'elle avait été dégradée une première fois. [...] Lire la suite
[...] Lire la suite de l'article

Hérault : l'état des eaux s’améliore

 L’Avèze : des eaux de qualité

Cinq nouvelles rivières des bassins Rhône-Méditerranée et Corse, dont deux en Occitanie et trois en Bourgogne/Franche-Comté/Grand Est, s’ajoutent désormais à la liste des 64 rivières labellisées « en bon état » en France. Deux rivières en Occitanie. Cette distinction écologique, décernée par l’agence de l’eau depuis 2015, valorise les cours d’eau d’un bon niveau de qualité écologique et les actions des gestionnaires qui ont permis d’assurer ce succès. En Occitanie, deux cours d’eau supplémentaires ont donné satisfaction en 2019 : l’Avèze, dans l’Hérault et le Saint-Jaume. [...] Lire la suite
[...] Lire la suite de l'article

Espadon de 2 mètres au large du Languedoc

Espadon Golf du Lion

C'est une rencontre assez inédite pour les plongeurs "Los Cabussaïres" de la MJC d'Agde. Cette semaine, ils sont tombés nez à nez avec un imposant espadon à peine à 200 mètres du rivage et de la digue Richelieu. "Nous étions en train de plonger du coté des tables, au large de la plagette du Cap d'Agde quand notre attention a été attirée par un espadon adulte qui tournait autour de nous. Cette espèce inoffensive pour l'homme est toujours impressionnante et surtout très rare si prés des côtes " indique Patrick Rouanet. [...] Lire la suite
[...] Lire la suite de l'article

Le jeans a été inventé à Nîmes

 Jeans de Nîmes

Levi Strauss, juif bavarois émigré aux États-Unis en 1847, s'était installé à San Francisco, en 1853, comme marchand de tissu. Là, il aurait utilisé la toile de Nîmes pour confectionner ses premiers jeans. Il existe en effet une étoffe célèbre, sergé de laine et soie, dite serge de Nîmes, fabriquée dans la région de Nîmes et plus généralement dans le Languedoc au XVIIIe siècle. Les jeans, aussi appelés "jeans denim", étaient à l’origine fabriqués dans cette matière, dans la ville de Nîmes ("bleu de Nîmes"). On ne sait toujours pas avec certitude si le terme "denim" est une version anglicisée du textile français ou si le nom français a été donné à un produit anglais déjà existant pour lui conférer un certain prestige.

*** jaimemonpatrimoine.fr ***

Le denim utilisé dans la confection des jeans est une toile produite à l'origine à Nîmes : son nom provient de son origine « de Nîmes » ! Nîmes est, à partir du XVIIe siècle, un grand centre de production et de commerce textile. Ce sont les bergers cévenols qui inventent une toile de serge tissée avec des fils de trame blancs et les fils de chaîne teintés en bleu, grâce à l’indigo ou au pastel. Les matières utilisées alors sont de la laine ou de la soie. [...] Lire l'intégralité de l'article
[...] Lire la suite de l'article

Une croix languedocienne et pas occitane !

Croix Languedocienne

Elle n’a rien d’occitane, tout simplement parce que l’Occitanie n’existait pas à sa création (>> voir notre article). 

Sa dénominatif de "Croix Languedocienne", est beaucoup plus proche de la réalité géographique et historique puisqu’elle est native de Arles, donc à la frontière languedo-provençale.

Son origine remonte à une vieille dynastie franque (les Bosonides) dont un descendant prend le titre de Comte d’Arles (on parle alors de "Croix d’Arles") puis Comte de Provence (on parle ensuite de "Croix de Provence"). 

En 1019, Guillaume III de Toulouse par son mariage avec Emma de Provence, arrière arrière petite fille de Boson II, hérite de la Croix d'Arles (ou croix de Provence), elle deviendra alors l’emblème des Comtes de Toulouse. 

Mais elle sera réellement popularisée par les Comtes raimondins (du prénom "Raymond") seuls véritables artisans de la création du grand Comté dit de "Toulouse", allant de l’Aquitaine à la Provence. 

Sauf que le qualificatif "Toulouse" est trompeur, car les raimondins ne résidaient absolument pas à Toulouse mais dans le Languedoc sur leurs domaines orientaux (Saint-Gilles, Beaucaire, Avignon, Vaison) où certains y sont même nés. L’objectif est de consolider leurs possessions en Provence et être au plus prêt de la frontière avec le puissant rival du Saint Empire Romain Germanique. Les Toulousains envoient même une lettre au roi de France pour se plaindre de l’absence du comte. Les historiens sont formels : « les comtes n’ont longtemps trouvé leur salut qu’en s’appuyant sur leurs territoires orientaux ».

Bref, la célèbre croix aux douze pommettes doit tout au Languedoc du sud, le vrai, et rien au Languedoc dit "du haut", celui sur lequel les occitanistes légitiment leur impérialisme.

Le séparatiste languedocien
[...] Lire la suite de l'article

Discrimination anti-sudiste

Logo Sud de France

Marque ombrelle née en 2006 de la volonté de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée de soutenir et promouvoir ses vins et ses produits agroalimentaires, la marque Sud de France permet d’identifier, sous une image commune, des produits de qualité, rattachés à un territoire et à une culture. En mars 2017, la marque Sud de France regroupe 2 000 entreprises adhérentes et environ 9 200 produits originaux élaborés dans le respect des traditions et des recettes ancestrales. 

*** france3-regions.francetvinfo.fr ***

La marque Sud de France va-t-elle bientôt disparaître des étiquettes des bouteilles de vin et d’huile d’olive d’Occitanie ? En tout cas, l’INAO (Institut National de Origine et de la qualité, qui accorde et contrôle les signes officiels, NDLR) évoque un problème de conformité avec la réglementation européenne et entend bien faire respecter celle-ci. Une nouvelle qui alarme les producteurs d’Occitanie. Car le règlement européen en matière d’étiquetage précise que seuls les logos AOP (Appellation d’Origine Protégée) ou IGP (Indication Géographique Protégée) peuvent apparaître.. […] Lire l’intégralité de l’article

[...] Lire la suite de l'article

Deux languedociens dans le Gault 2020

Gault & Millau Languedoc

Deux chefs d'Occitanie ont été distingués par le célèbre guide gastronomique Gault et Millau 2020 dans la catégorie "Jeunes Talents". L'un à Montpellier (Laurent Cherchi - Reflet d' Obione), l'autre à Aniane (Philippe Ramon - SouKa)
*** fr.gaultmillau.com ***

Nous pressentions qu'il se passerait quelque chose avec l'arrivée de Laurent Cherchi dans cette rue calme, à la place de l'ancien Volodia. Nous ne trompions pas et le jeune cuisinier, passé notamment par les cuisines de Lasserre période Christophe Moret ou de l’Agapé Substance à l’époque de Gaëtan Gentil, mais aussi au merveilleux Vue de monde de Melbourne, apporte à cette ville toujours en effervescence un nouveau motif de gourmandise. […] Lire l’intégralité de l’article

Ils sont jeunes, souriants, malins, et Gault&Millau les a distingués comme bénéficiaires de la Dotation pour les Jeunes Talents, afin de les aider à ouvrir leur bel établissement au milieu des plus belles vignes de la région (c'est tout de même la commune, entre autres, de Daumas Gassac...). Laureen et Philippe Ramon ont ouvert leur SouKa au printemps, et tout donne soif et ouvre l'appétit en entrant chez eux. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

Zakaria Katif, vainqueur du Trophée des As

Zakaria Katif

Le raseteur montpelliérain a dominé la saison des courses camarguaises en remportant le Trophée des As et le Trophée taurin 3M. La finale du Trophée 3M a été annulée pour cause de mauvais temps, et cela n’empêchera pas Zakaria Katif de remporter ce trophée que lui, natif de Montpellier, apprécie tout particulièrement. Après un début de carrière très prometteur (Trophée de l’Avenir en 2013 et Trophée des As en 2015), celui que l’on surnomme « Ziko » a bataillé dur pour soulever une nouvelle fois ce trophée – le plus prestigieux de la course camarguaise, équivalent aux championnats de France de la discipline.

*** www.laprovence.com ***

Dimanche 13 octobre, ce fut la grande journée du Trophée des As. Des émotions dominicales uniques que l'on perçoit chaque fin de temporada. Le monde de la bouvino se retrouve sous le signe de la passion, et ce, sous toutes ses formes. Elus, Reine d'Arles, représentants des journaux La Provence et Midi Libre, membres de la Fédération et du Trophée Taurin avaient donné rendez-vous à Arles pour l'élection du Biòu d'Or 2019. Très copieusement garnie, la salle des fêtes a été le théâtre d'une élection à suspense. Après une égalité au premier tour entre les taureaux Pourpier de Saumade et Landié de Nicollin, ce dernier est déclaré vainqueur après le second tour.. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article

Fête du Riz 2019 en Camargue

Ambassadrice du Riz 2019

Fête du terroir arlésien, la Feria du Riz a lieu mi-septembre de chaque année. Elle est le théâtre d'une traditionnelle corrida avec d'autres courses de taureaux dans les arènes d'Arles. Le Festival du Cheval et Camargue Gourmande, sont aussi organisées au même moment par l’Office de Tourisme.

*** arles-info.fr ***

Les sourires étaient de mise ce lundi 9 décembre dans la salle d’honneur de l’hôtel de Ville, à l’heure de dresser le bilan de la Feria du Riz 2019. Et forcément, la corrida goyesque était sur toutes les bouches. « Même dans mes rêves les plus fous, je n’avais pas imaginé un tel scénario, a confié Jean-Baptiste Jalabert, qui a gracié samedi 7 septembre le dernier toro de sa carrière. J’ai adoré l’engouement du public, son soutien. Cette corrida va marquer l’histoire des arènes. » Lola Jalabert, co-directrice de l’amphithéâtre arlésien, a rappelé que tous les billets étaient vendus plus de dix jours avant la corrida. « La corrida du dimanche a également été une réussite, autant au niveau artistique qu’en terme de fréquentation » a ajouté Jean-Baptiste Jalabert. En tout, plus de 18 000 personnes se sont rendues aux arènes pour les deux corridas. […] Lire l’intégralité de l’article
[...] Lire la suite de l'article